Week-end à Rome

Week-end à Rome

Après avoir parcouru Venise et puis la Sicile, encore une découverte en Italie : Rome. Un séjour un peu cliché dans cette ville antique. Quoi de mieux pour appréhender cette ville mythique que de commencer par les incontournables ?
En tout cas, c’est la méthode que nous avons choisi et nous avons hâte d’y retourner ! Voici donc le détail de nos 3 jours à Rome avec quelques trucs et astuces.

Premier jour : pizza, Colisée et Palatin

Notre hôtel se situant près de la gare, nous prenons le métro romain qui ne possède que deux lignes dont une dédiée au Colisée ! Parfait, c’est ce monument que nous souhaitions visiter en priorité.

Pizza dans la rue

Avant de pénétrer dans le monument le plus célèbre de Rome, nous n’avons pu résister aux délicieuses odeurs de pizza ! Traditionnelles ou attrape touristes ? Quand on a faim, ce n’est pas la raison qui décide. Et bien nous avons bien fait, elles étaient présentées enroulées (particularité romaine) et étaient succulentes. Les boissons étaient particulièrement chères et ce pendant tout le séjour, contrairement à la nourriture, assez abordable (le pain est aussi en supplément).

L’immense Colisée

Le ventre bien rempli nous avons parcouru le Colisée qui mérite bien une ligne de métro rien que pour lui ! C’est un amphithéâtre immense (capacité intérieure de 80000 spectateurs), le plus grand jamais réalisé par l’ingénierie romaine ! Autrefois, il abritait des combats de gladiateurs.
Cette visite est inratable. Elle coûte 36€ mais des réductions et des pass existent, se renseigner à l’office du tourisme.

Le colossal Colisée de Rome

Le colossal Colisée de Rome

Le Palatin : les origines

Puis nous sommes restés dans le quartier antique pour monter jusqu’au Palatin, là où Romulus a créé les fondations de l’Empire Romain. Des vestiges de l’antiquités jonchent le sol, des colonnes, des tours, des murs d’époque… Une plongée dans l’histoire de l’Italie. La vue depuis le haut de la colline est splendide.

Le Palatin et ses vestiges de la création de l'Empire Romain

Le Palatin et ses vestiges de la création de l’Empire Romain

Puis nous avons terminé la journée dans le quartier de Monti réputé pour son vin raffiné et sa charcuterie locale. Nous confirmons, c’était un délice.
Nous sommes rentrés assez tôt, mais pour information, les 2 uniques métros ferment à 23h la semaine et jusqu’à 1h30 le week-end. Il n’y a qu’un changement possible à Termini (l’arrêt de la gare). Ainsi il faut toujours retourner à cette station pour changer de ligne. Ou faire comme nous : tout à pieds, largement faisable !

Deuxième jour : Vatican et Basilique Saint-Pierre

Après le gigantesque Colisée de la veille nous avons voulu visiter le pays le plus petit au monde : le Vatican ! Point de départ : la superbe place Saint Pierre.
Astuce : mieux vaut arriver avant 10h du matin pour éviter la foule et dons l’attente devant la Basilique.

La Basilique Saint-Pierre

Pour visiter la Basilique il y a deux choix, soit la visite gratuite soit grimper jusqu’à son sommet (payant). Comme nous sommes des aventuriers nous avons fait les deux ! En commençant par la première, 550 marches en colimaçon pour atteindre la coupole. L’avantage c’est que gravir les marches nous a fait éliminer les calories du petit déjeuner ! Et puis quelle récompense à l’arrivée…  Une vue d’ensemble de la place Saint Pierre, si immense qu’il est impossible de la prendre en photo en entier d’en bas.
L’intérieur vaut aussi le détour, grandiloquent mais somptueux. De la mosaïque fine au sol, le plafond décoré à la feuille d’or, les scènes religieuses qui tapissent les murs. De loin la plus belle cathédrale qu’on ait eu la chance de visiter (en Europe).

Le musée du Vatican

Un nouveau conseil : évitez de faire vos achats de souvenirs dans la boutique du Musée. Juste à la sortie du Vatican, des vendeurs proposent exactement la même qualité de produits pour beaucoup moins cher. Et puis on est en Italie, il faut savoir marchander ! Attention aussi, l’entrée du Musée est payante (18€), normal puisqu’elle englobe aussi la Chapelle Sixtine.

La Chapelle Sixtine et trattoria

Elle est l’une des salles des palais pontificaux du Vatican. C’est à dire que c’est dans cette chapelle que les cardinaux élisent les nouveaux papes. Elle tire ainsi son nom du Pape Sixte IV qui la fit bâtir en 1477. Les fresques qui ornent les murs de la Chapelle Sixtine sont signées Michel Ange et sont de vrais chefs d’œuvre. Mention spéciale pour la célèbre représentation de la rencontre en Adam et Dieu.

La rencontre d'Adam et Dieu, une fresque de Michel Ange dans la Chapelle Sixtine

La rencontre d’Adam et Dieu, une fresque de Michel Ange dans la Chapelle Sixtine

Pour la soirée nous avions décidé de parcourir le rione de Monti dans le coin du Colisée. Les “rioni” sont les quartiers du centre historique de Rome, il y en a 22. Monti (pour “monts” en français) s’appelle ainsi car 4 collines y sont implantées. C’est un quartier assez bobo où peu de touristes vont. Nous avons donc pu discuter avec de vrais romains et les écouter parler très fort en bougeant les mains ! Les restaurants renommés, les “Trattoria”, ne manquent pas et comme dit plus haut, les prix sont abordables pour de la très bonne cuisine, surtout hors des coins touristiques.

Troisième jour : souvenirs, fontaine de Trevi et Panthéon

Dernier jour déjà, et un programme riche ! Visite de 2 classiques : Fontaine de Trevi et Panthéon. Et puis, on y coupe pas : shopping souvenirs ! Ecrire quelques cartes postales à la terrasse d’un café, rapporter des souvenirs pour les amis et dénicher une perle de créateur pour se rappeler de ce voyage sur mesure.

Mini marathon shopping

Rendez-vous donc sur l’équivalent des Champs Elysées sur la Via del Corso. Pour se motiver, nous avons fait comme tous les italiens : café/croissant et espresso en rédigeant les cartes postales. Puis direction les magasins : surtout des enseignes de luxe et des créateurs italiens. Une petite halte au sommet de l’escalier de la Trinité des Monts, qui part du bas de la place d’Espagne, pour un superbe panorama.

Fontaine de Trevi

La tradition veut qu’on lance des pièces par dessus son épaule en faisant un voeu. Certains font des demande en mariage directement sur place, il ne faut pas être surpris donc par des applaudissements ! Après cette petite pause fraîcheur, direction le déjeuner, nous avons été alléchés par un menu typique : une pizza copieusement garnie de légumes de saison, juste ce qu’il nous fallait. Un endroit décoré avec goût comme toutes les boutiques autour de la fontaine de Trevi.

Jeter des pièces dans la fontaine de Trevi porte bonheur

Jeter des pièces dans la fontaine de Trevi porte bonheur

Le Panthéon, l’indestructible

Cap sur une autre institution romaine : le Panthéon sur la Piazza della Rotonda. On attrape un délicieux smoothie de fruits frais dans un marché ouvert pour la route en chemin. Ce qui est surprenant c’est qu’il est quasiment intact pourtant il date de la Rome antique. Impressionnante aussi, la taille de sa coupole dont le diamètre mesure 43m. Elle est d’ailleurs la plus grande coupole du monde en béton armé (ce qui explique sa longévité). La visite du Panthéon est gratuite.

Le Panthéon, son gigantesque dome en béton armé a près de 2000 ans !

Le Panthéon, son gigantesque dôme en béton armé a près de 2000 ans !

Nous avons adoré Rome ! Sachant que jeter une pièce dans la fontaine de Trevi c’est faire le vœu de revenir à Rome, je vais tout faire pour qu’il se réalise au plus vite ! En attendant, nous planifions une visite de Milan très bientôt. A très vite !

 

Photos : Pixabay

One Reply to “Week-end à Rome”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *