Lombok en Indonésie

Cap sur l’hémisphère Sud de l’Asie cette fois avec une immersion à Lombok, une île discrète à côté de Bali.

Lombok, une île secrète

Lombok (qui signifie “piment” en javanais) est une île volcanique au large de Bali. Moins connue que sa voisine, elle possède pourtant de nombreux charmes encore sauvages.

Le redouté mont Rinjani

C’est le volcan, la star incontestée de l’île. Il fait partie des nombreux volcans encore en activité d’Indonésie. Culminant à 3726m, son tracé se dessine dans le ciel depuis le large et il domine fièrement les palmeraies alentours. Les habitants craignant qu’il crache du feu font des prières et des offrandes régulièrement. Des paniers de fleurs et de riz sont déposés au bord du cratère en son centre.
Dans la mythologie Indonésienne, le sommet du volcan était la demeure de la déesse Anjani. Situé en plein coeur de la “ceinture de feu, son dernier réveil date de 2010.

Le volcan Rinjani sur l'île indonésienne de Lombok

Le volcan Rinjani sur l’île indonésienne de Lombok

Trekking sur les pentes du volcan

L’escalade est classée parmi les plus difficiles d’Asie du Sud Est. Pour l’ascension du volcan, il vaut mieux partir entre avril et novembre et compter 3 jours. Car il faut d’abord traverser la jungle remplie de macaques à longue queue (“keras”). Se laisser embaumer par la nature environnante… Des fleurs d’ylang-ylang, de frangipanier et de jasmin qui s’expriment en plein soleil.
Arrivé au lac du cratère, on peut se baigner dans les sources d’eau chaude. Cela tombe à pic avant de s’attaquer au sommet. Le panorama une fois en haut vaut largement le coup. Une vue spectaculaire, comme sur le toit du monde.

Des plages sauvages

En partant de la ville principale de Lombok, Sengigi, on emprunte une route toute cabossée où des chiens errants nous coursent pour enfin arriver sur la côte incroyable. Le sable est d’un blanc immaculé, des cocotiers et au loin les îles Gili. Superbe.
Malgré l’essor touristique dû au bouche à oreille, cette région de l’Indonésie lutte pour préserver sa nature luxuriante en évitant de tout grillager. Ici il est encore possible de pratiquer le snorkeling au calme en en prenant plein les yeux.
La température de l’eau est constante, toute l’année, elle oscille entre… 27°C et 30°C ! Les hôtels commencent néanmoins à être nombreux mais aucun n’atteint la hauteur des cocotiers géants !

L’autre Kuta

Plus au Sud, le village de Kuta (rien à voir avec la ville balinaise) est constitué de paillottes et de cabanons de pêcheurs. C’est une plage rocheuse réputée pour ses délicieux poissons grillés à déguster de manière traditionnelle. Assis en tailleur parmi la population locale. On aime ce côté authentique préservé, ce ne sont pas des comédiens mais bien de vrais locaux.
Les plus belles plages de Lombok se situent à l’ouest de Kuta. Les plages “carte postale” sont Mawi, Mawun et Selong Blanak. Ressemblant étrangement aux plages de Ko Phi-Phi en Thaïlande avec leurs rochers recouvert d’algues.
Malgré la réputation du spot de surf de Bangko-Bangko, les jeunes locaux ne sont pas intéressés. Ils errent sur les routes, désespérés de trouver de l’or dans les collines très pauvres.

Libre pour combien de temps encore ?

Nous avons conscience d’avoir été très chanceux de pouvoir profiter pleinement de Lombok. Lors de notre séjour, un commerçant nous a expliqué qu’il y avait beaucoup de spéculations… Aussi, Dubaï a proposé un gros paquet d’argent pour construire des resort géants, des golfs et des concepts aseptisés.
La tour de contrôle du futur aéroport internationale y a même déjà été construite…

Nous y retournerons pour voir !

Crédit photos : Pixabay

One Reply to “Lombok en Indonésie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *