Les joyaux de la Sicile

Nous adorons la Méditerranée, je pense que ça commence à se voir ! Oui mais parfois il ne faut pas aller bien loin de chez soi pour découvrir de nouveaux horizons. A ce propos, cette fois c’est du côté de la Sicile que nous sommes partis. Afin d’y découvrir les plus beaux sites de la région.

La Sicile, le joyau de la Méditerranée

Quand on parle de joyau ce n’est pas peu dire, la Sicile a de multiples facettes. Et pour cause, la plus grande île de la mer Méditerranée est un musée à ciel ouvert. Aujourd’hui île autonome dépendant de l’Italie, elle a une histoire mouvementée, traversée par de multiples civilisations. Pour preuve, on y dénombre pas moins de 6 sites archéologiques reconnus comme Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO.
La Sicile se découvre en prenant son temps, le mieux est d’y revenir plusieurs fois pour vraiment profiter à fond de toutes ses richesses.
Le climat méditerranéen est très doux et permet ainsi de la visiter toute l’année. Que ce soit pour lézarder sur les plages ou skier sur l’Etna ou encore pour déguster de fameux vins, toutes les périodes ont leurs activités.

Palerme

Rien de tel pour découvrir l’emblématique capitale de la Sicile que de flâner dans ses vieilles ruelles. C’est en effet le meilleur moyen pour comprendre son passé historique tourmenté. Au gré des déambulations, on peut apprécier son héritage de l’Italie d’antan, folklorique et modeste. Les marchés en plein air sont un must !
Après la balade, s’asseoir en terrasse sur une “piazza” pour se rafraîchir dans cette ambiance douce et pittoresque.

Mondello

Mondello c’est LA plage préférée des palermitains. Pourquoi ? Parce qu’elle est typique et sublime à la fois. Située à 11 kilomètres de Parme, c’est un petit village de pêcheurs tranquille. Et tout autour, des plages d’une beauté surprenante pour une zone de pêche. Evidemment, Mondello est réputé pour son excellente cuisine de produits de la mer.

Cefalù

Cefalù, les pieds dans l'eau !

Cefalù, les pieds dans l’eau !

A 80 km de Palerme, Cefalù a littéralement les pieds dans l’eau. Cette petite ville de la côte est bâtie à quelques mètres de la mer ce qui fait que les façades des grandes maisons sont toujours ensoleillées. Cet endroit est un des coups de cœur des vacanciers car il permet d’être à la fois à la plage et en ville. A noter que la plage est également mise en valeur par le soleil, lui donnant des reflets dorés. Les ruelles médiévales de la ville ne sont pas en reste. Petit conseil fraîcheur : prendre l’apéritif en face du Duomo (“dôme”) datant du XIIème siècle.

L’Etna

Toutu en haut du Mont Etna, le volcan en fumée

Tout en haut du Mont Etna, le volcan de la Sicile

Le Mont Etna est le plus grand et le plus actif des volcans d’Europe avec une éruption tous les 3 ans en moyenne. Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Plusieurs possibilités pour partir à sa conquête, des circuits à pieds, en train, en voiture sont proposés. Ces pistes sont accessibles même pour les moins sportifs et vous ne serez pas déçus du voyage : entre paysages de lave et désert de basalte (magma refroidi).
Cela dit, si vous n’avez pas envie de tenter l’aventure, sachez que son sommet (et sa fumée si il est en éveil) se voient de très loin !

Taormina

Cette ville est en altitude (250m au dessus du niveau de la mer), en plus d’offrir une magnifique vue sur la côté en contrebas elle dispose encore d’un théâtre Grec ! D’époque bien sûr, il est restauré régulièrement et accueille des événements comme des concerts et autres activités culturelles. Bien d’autres édifices archéologiques peuplent cette commune, c’est d’ailleurs son principal atout auprès des touristes. Encore une astuce : en fin de journée, prenez un verre sur les terrasses fleuries de lauriers avec une vue imprenable sur l’Etna. Magique.

Syracuse

Ciceron disait qu’elle était “la plus belle de toutes les villes grecques”. C’est vrai et c’est aussi la plus grande ! Elle se découpe en deux parties :
– côté nord ouest de la ville, c’est la zone archéologique où sont conservés de très nombreux vestiges romains et grecs.
– et puis le cœur de Syracuse, l’île d’Ortygie, qui se rejoint en passant par une passerelle puis se visite à travers de vieilles ruelles charmantes.

Le Val di Noto

C’est la vallée du Sud oriental de la Sicile. Il est composé de huit villes : Militello in Val di Catania, Caltagirone, Catane, Modica, Noto, Raguse, Scicli et Raguse. Ses villes miniatures justifient à elles seules le déplacement, d’ailleurs elles sont inscrites au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Chaque ville dispose d’un centre historique remarquable bondé de merveilles d’architecture d’époque : palais, églises baroques, maisons…

Noto

Parmi les 8 villes dont nous parlions ci-dessus, Noto est la plus représentative de l’exubérance de l’architecture baroque. Pour ne rien manquer de Noto, empruntez le cours principal Corso Vittorio Emanuele qui traverse trois places en partant de la Porta Reale. Chaque place a sa propre église ! La plus impressionnante est celle de la Piazza Municipio.

Ragusa

Ragusa et ses façades blanches

Ragusa et ses façades blanches

Ragusa est également divisée en 2 parties : Ragusa Ibla et Ragusa Superiore. Ragusa est perchée sur une falaise et fut intégralement détruite par un tremblement de terre en 1693. De magnifiques monuments baroques siciliens ornent depuis “la nouvelle Ragusa”. Les plus beaux édifices se trouvent à Ibla.

Modica

Également en hauteur à 15 kilomètres de Ragusa, se trouve Modica. Malgré une effroyable inondation en 1902 qui a tout emporté sur son passage, elle a su préserver quelques monuments baroques. En effet, la ville compte pas moins de 100 monuments religieux dont la plus représentative est l’église “San Giorgio”. Si vous cherchez un souvenir à rapporter, Modica fabrique du chocolat sicilien traditionnel depuis  400 ans !

Vendicari et sa Réserve Naturelle

Avec une situation entre Noto et Marzamemi, Vendicari est comme une oasis pour la faune. C’est tout naturellement que la réserve naturelle s’est mise en place ici en 1984. Des milliers d’oiseaux migratoires ont choisi Vendicari comme escale avant de rejoindre l’Afrique. Mais elle a d’autres atouts, des superbes plages très peu fréquentées. Mais aussi un site archéologique remarquable possédant des vestiges byzantins dont un thonaire du XVIIIème siècle.

Marzamemi

Direction la pointe Sud Est de la Sicile pour Marzamemi, c’est l’un des plus beaux villages balnéaires de l’île. Des ruelles étroites, un pittoresque ancien port de pêche et des maisons en pierres sèches, typique de la région. En Juillet, la foule afflue pour assister au festival du film “Cinema di frontiere”. Il a l’originalité de projeter les longs métrages directement sur les murs des monuments et maisons qui entourent la Piazza Regina Margherita.

La Vallée des Temples et Agrigento

Agrigento mérite amplement son surnom ! Ici, un site archéologique fantastique érigé sur une crête pour être visible depuis la mer étale sur les hauteurs des temples très bien conservés. Dans un écrin de pistachiers et d’amandiers, les temples de Junon, ou Hercule ou bien encore celui de la Concorde dédié à Castor et Pollux se visitent lors d’une balade hors du temps.

Scala dei Turchi

On reste dans la province d’Agrigento, à 13 kilomètres à l’Ouest se trouve la remarquable Scala dei Turchi. Remarquable oui car ce lieu est splendide ! la côte est constituée d’une falaise d’un blanc immaculé qui fait comme une sorte de marche-pied qui disparaît progressivement dans l’eau. Le soleil (très présent en Sicile décidément) accentue encore plus le contraste de la roche blanche avec le bleu azur de la mer. Un tel spectacle rend les baignades inoubliables !

La Réserve de Stagnona à Mothia

Mothia est une toute petit île sauvage rattachée à une lagune en plein cœur de la réserve naturelle de Stagnona. Elle propose un cadre de paysages à couper le souffle. Surtout connue pour ses promenades champêtres verdoyantes et rafraîchissantes, son musée présente de rares pièces d’archéologie. Autrefois la spécialité était le sel, cela explique la présence de moulins à vent restaurés, d’ailleurs de nombreuses cartes postales les représentent aussi.

San Vito Lo Capo

The plage to be! Plus sérieusement, San Vito Lo Capo a la réputation d’être aussi belle que les plages des Caraïbes ! Elle s’étire tout au bout de la Réserve du Zingaro le long d’une baie. Encore un contraste éclatant car le sable extrêmement blanc rend la transparence de l’eau d’autant plus cristalline. Pour compléter le décor, le Monte Monaco semble comme surgir de la mer depuis le bout de la baie.

Scopello

Ce qui fascine à Scopello c’est la simplicité. Cette crique paisible était autrefois une zone de pêche au thon (“tonnara”) agitée. Il est toujours le poisson star des restaurants du village. Aujourd’hui, Scopello est calme et tranquille, protégée par les roches et les bâtisses d’antan en pierres sèches. Il ne faut rien de plus, tout est là.
Conseil : après une balade dans le hameau et avant un dîner savoureux dans le village, appréciez le coucher du soleil sur la côte.

Bien sûr il nous faudra revenir pour approfondir nos découvertes mais nous en avons pris plein les yeux, les oreilles et les papilles. D’ailleurs je ne peux que vous conseiller de ramener des cannoli dans vos bagages ! Un biscuit croquant qui renferme une crème à base de ricotta, un délice pour faire durer encore un peu le plaisir.

 

Photos : Pixabay

One Reply to “Les joyaux de la Sicile”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *