L’Arenal, le roi des volcans du Costa Rica

La star du Costa Rica c’est lui ! Situé à 150km de San José, la capitale, il est impossible de le manquer. En effet, à plus de 1600 mètres de haut, l’Arenal est pourtant le plus jeune volcan de la région. Pour se faire encore plus remarquer, il a été sans cesse en éruption de 1968 jusqu’à fin 2010. Ce spectaculaire phénomène attira beaucoup de touristes, surtout pour le contempler de nuit. C’est là que le magma en fusion est le plus majestueux.

Un volcan qui reste impressionant

Aujourd’hui, l’Arenal n’est plus en activité mais le Costa Rica est toujours dans l’attente d’une éventuelle éruption soudaine ! Il faut dire que ce volcan a habitué les habitants à les prendre par surprise, de jour comme de nuit !

L’Arenal un colosse qui a ses humeurs

Bien qu’il soit éteint, ce volcan costaricain continue de se montrer quand bon lui semble. Éclipsé derrière les nuages, il fait, quand il veut, de grandioses apparitions. Dévoilant ainsi ses flans de montagnes couverts de coulées de lave. Les touristes jouent les paparazzi pour le capturer au bon moment. Tantôt inquiétant, tantôt poétique, il accroche un voile de nuage à son sommet.

Le volcan Arenal au Costa Rica entouré de sa verdoyante faune

Le volcan Arenal au Costa Rica entouré de sa verdoyante faune

La force presque tranquille

Formant un cône parfait, il dénote à peine avec la silhouette de ses voisins de la cordillère Tilarán. Sa surface pétrifiée lui donne un air apaisé et calme mais ses entrailles sont toujours en ébullition ! En effet, il subsiste des sources d’eau chaude thermales qui jaillissent parfois de son cratère.
Ainsi, des torrents créent des bassins en contrebas du volcan où l’eau peut aller jusqu’à 40°C. Ces sources thermales naturelles sont très prisées pour leurs propriétés relaxantes. Parfait après une randonnée autour de l’Arenal !

Des cicatrices de grand brûlé

Ce volcan montre deux visages, au delà de son attitude changeante. Jungle luxuriante sur un flanc, la nature a repris ses droits.  Tandis que l’autre montre des terrains à jamais labourés par la lave. Les coulées de lave de 1968 et de 1992 peuvent d’ailleurs être arpentées à pieds par des chemins balisés. Un bon moyen de s’approcher au plus près du colosse sans prendre de risque.

Un volcan à admirer de loin

Il est totalement interdit de grimper en haut de l’Arenal au cas où il se réveillerait. Ce volcan si lunatique est somnolant et une équipe de spécialistes le surveille en permanence. Il est néanmoins possible d’escalader le Cerro Chato, autre volcan en sommeil sans danger dans le parc botanique de San José.

La forêt tropicale “Parque Nacional Volcán”

Au pied de l’Arenal, l’immense et fabuleuse biodiversité du Costa Rica se parcoure avec ou sans guide. Sous forme de randonnées à cheval ou à pieds au hasard des sentiers indiqués. Des cascades (dont la Fortuna qui chute dans une piscine naturelle 60 mètres plus bas) au milieu d’une flore flamboyante. La faune n’est pas en reste, on dénombre 500 espèces d’oiseaux (toucan, motmot ou grand hocco) ! Et des pumas, des reptiles, des jaguars, des capucins, des tapirs

Une des superbes cascades du parc botanique de l'Arenal

Une des superbes cascades du parc botanique de l’Arenal

Des points de vue vertigineux sur la canopée

Un itinéraire grimpe à 1100 mètres d’altitude au creux du volcan Cerro Chato, d’autres mènent à des panoramas stupéfiants. ils sont le meilleur moyen de se rendre compte de la beauté du travail de la nature. Quelques tracés aménagés mènent à des ponts suspendus (les ponts de singes n’ont jamais aussi bien porté leur nom !).

Les eaux préservées du lac Arenal

C’est dans les années 70 (peu de temps après l’éruption historique) que le lac artificiel Arenal a été créé. Niché dans une carrière volcanique, il a été construit grâce à un barrage. Il est très apprécié de la population pour son double travail.
– économique : il produit de l’énergie hydroélectrique
– écologique : il irrigue toutes les cultures (champs de riz) côté Pacifique.

Spot privilégié pour les sports nautiques

Quel cadre pour pratiquer les sports d’eau ! Avec 85 kilomètres carrés de plan d’eau, les amateurs de glisse et de sports extrêmes en tout genre ont de quoi s’amuser. Sur le lac on peut pratiquer du kayak, du canoë ou du bateau (de pêche). Pour du canyoning il faudra s’éloigner un peu et rejoindre les rivières environnantes qui offrent de belles descentes !
Avec un vent soufflant en moyenne à 70 km/h, la région est aussi réputée pour le kite-surf et le windsurf.
Autour du lac on peut pratiquer le VTT. Le vélo est un moyen de locomotion très utilisé autour de l’Arena. Et au delà du lac, il existe un parcours de 160 km spécialement conçu pour les vététistes.

Une immersion dépaysante

Quand on aime les aventures et de manière générale la nature, le Costa Rica promet des séjours de rêve. En famille, les balades à la croisée de la faune et de la flore prennent un tournant éducatif. Et le meilleur : on prend vraiment le temps de se déconnecter du quotidien en s’imprégnant de toutes ces richesses. De quoi ravir tous les sens !

crédit photo : pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.