L’aéroport de Nantes Atlantique, une porte ouverte sur le monde

Grâce aux congés payés, nous partons de plus en plus en vacances. En mode Roots, organisé, seul ou à plusieurs, nous sommes nombreux à boucler nos valises et à acheter un billet d’avion au départ de l’aéroport de Nantes. Qu’il s’agisse de faire la crêpe sur l’une des plages des îles Canaries, d’arpenter les rues de Londres ou de se fondre dans la masse dans le dédale des traverses du souk de Marrakech, en Europe mais aussi sur les autres continents – l’aéroport de Nantes offre de nombreuses destinations possibles – une seule idée trotte dans la tête de ceux qui partent : voyager. Alors, pourquoi avons-nous tant besoin de partir, de voyager, de quitter notre nid douillet ? Eléments de réponse. Bien sûr, cela dépend de la philosophie de vie de chacun.

Le voyage …

… pour changer son quotidien et se ressourcer

Résultante d’une société dont le cœur bat à cent à l’heure, notre existence est devenue stressante, épuisante voire éreintante.

Le fait de prendre le large agit telle une soupape de sécurité. Cela permet de fuir un monde devenu invivable où l’esprit de compétition fait rage, où les dossiers s’empilent et les moyens se réduisent à peau de chagrin, où la morosité ambiante se propage telle une traînée de poudre. Bref, une société où concilier vie professionnelle et vie familiale laisse de nombreuses séquelles. Preuve en est, le burn-out qui semble être le nouveau fléau des temps modernes après la peste et le choléra.

Voyager est donc un besoin vital, un moyen de faire une parenthèse sociale, de se détendre, de se changer les idées, d’être au point mort tout simplement. Isolé à l’autre bout de chez soi, c’est également le moyen de s’extirper du tumulte du quotidien, d’un univers bruyant, stressant et pollué.

Voyager, c’est donner un sens à sa vie, voyager, c’est donner de la vie à ses sens. ” (Alexandre Poussin)

… pour découvrir de nouveaux horizons

Voyager, c’est changer sa routine mais aussi découvrir une nouvelle culture, faire preuve de curiosité, rencontrer d’autres personnes, apprendre une nouvelle langue, briser les idées reçues notamment. Même si l’avènement de la technologique nous permet d’un clic de communiquer avec le monde entier et découvrir les nombreuses facettes de notre planète, le voyage, lui, permet de partir à la rencontre de contrées et de personnes jusqu’alors inconnus. Découvrir une nouvelle culture, s’extasier devant des paysages à couper le souffle, manger des mets insolites sont autant de moyens de se remettre en cause, d’évoluer, de s’épanouir personnellement, de se confronter au monde réel. C’est aussi gagner en autonomie et en maturité. Voyager, c’est donc une quête de soi mais aussi des autres en somme.

Lorsque tu voyages, tu fais une expérience très pratique de l’acte de renaissance. Tu te trouves devant des situations complètement nouvelles, le jour passe plus lentement et, la plupart du temps, tu ne comprends pas la langue que parlent les gens. Exactement comme un enfant qui vient de sortir du ventre de sa mère. Dans ces conditions, tu te mets à accorder beaucoup plus d’importance à ce qui t’entoure parce que ta survie en dépend. Tu deviens plus accessible aux gens car ils pourront t’aider dans des situations difficiles. Et tu reçois la moindre faveur des Dieux avec une grande allégresse, comme s’il s’agissait d’un épisode dont on doit se souvenir sa vie restante.” (Paolo Coelho)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *