Zimbabwe, retour aux sources

Zimbabwe, retour aux sources

L’ex-Rhodésie du Sud fut longtemps infréquentable pour des raisons politiques. Depuis que la situation s’est apaisée, le Zimbabwe est devenu une destination prisée.
Sans doute car 13% de son territoire est préservé car consacré à des réserves et parcs naturels. Où on peut admirer la nature à l’oeuvre.
Il se trouve que la capitale, Harare, a inauguré un nouvel aéroport. Entant que globe trotter invétéré, je me suis senti investi d’une mission : vous faire découvrir le Zimbabwe. Et j’ai sauté dans le premier avion !
Voici les activités incontournables à faire au Zimbabwe.

Harare

Ce n’est pas spécialement un incontournable mais c’est là qu’est situé l’aéroport et je devais y rester jusqu’au lendemain.
Harare est la capitale du Zimbabwe. Située au cœur du pays, elle en est le poumon commercial et est peuplée de 2.8 millions d’habitants. Vitrine du Zimbabwe libéré, Harare a également hérité de son passé une architecture coloniale et une ambiance européenne.

Quelques visites à faire dans la capitale

– Oui, premier conseil : mieux vaut ne pas trop s’attarder seul, surtout la nuit, dans les rues du centre ville. En effet, l’ancienne « sunshine city » souffre d’une réputation d’insécurité dans certains quartiers. Je n’y ai pas traîné, mais les banlieue huppées alentours valent le détour et sont sécurisées.
– La colline granitique Kopje domine  le Sud Ouest de la ville et s’escalade facilement. C’est à son sommet que la Flamme éternelle de l’Indépendance a été allumée le 18 avril 1980.
– La galerie nationale du Zimbabwe est riche en pièces d’art africain. A ne pas manquer, les sculptures de Shona, dans le jardin, exposent les œuvres des plus grands artistes d’Afrique.
– Emprunter le réseau de bus pour rejoindre la ville de Mbare à 5 kilomètres. Là bas se trouve le Musika, c’est le plus grand marché du pays.

Hébergement : où dormir à Harare ?

Les établissement ne manquent pas ! Des hôtels de luxe 4 étoiles, aux campings et même des formules de chambres et tables d’hôtes gastronomiques.
J’ai opté pour un hôtel bon marché dans le quartier populaire de Kopje. C’était un choix stratégique car c’est là que la nuit se jouent des « pungwe », un genre de bœuf open mic. Ainsi, tous les musiciens participent, dansent, jouent et boivent ensemble toute la nuit. Une façon très agréable de découvrir la musique africaine !

Le parc national de Matobo

Cette réserve naturelle a été formée autour des surprenants monts Matobo. Ils sont constitués de pièces de granite comme tombées du ciel pour former des sortes de tours rocheuses sacrées. Elles seraient l’œuvre d’une divinité ancienne, d’ailleurs, les montrer du doigt porte malheur !
Des traces d’anciens habitants sont là, représentées sous forme d’animaux dessiné sur la pierre comme des girafes.
Autour de ces sculptures naturelles s’étend une vaste diversité de faune africaine. Rhinocéros blancs et noirs, girafes, zèbres, aigles faucons d’Afrique, hiboux aigles du Cap.

Représentation de girafes sur les roches granitiques des monts Matobo au Zimbabwe

Représentation de girafes sur les roches granitiques des monts Matobo au Zimbabwe

Le Grand Zimbabwe

Aujourd’hui protégée, cet ensemble de ruines fut entre les XIIIème et XVème siècles la plus grande cité médiévale de l’Afrique Sub-Saharienne. On devine encore à travers les restes de murs l’importance et le pouvoir qu’avait cette capitale religieuse en son temps. Ce qui est impressionnant c’est qu’un monument d’une telle envergure ait réussi à être sauvegardé tout ce temps ! L’enceinte fait 255 mètres de circonférence !Un cadre historique qui font de cet endroit le plus marquant d’Afrique Australe.

La grande muraille qui entoure l'enceinte du Grand Zimbabwe

La grande muraille qui entoure l’enceinte du Grand Zimbabwe

Les chutes Victoria

A la frontière entre la Zambie et le Zimbabwe, les chutes Victoria sont parmi les plus spectaculaires chutes d’eau au monde (avec les chutes du Niagara). C’est l’endroit que j’ai visité où il y avait le plus de touristes d’ailleurs. Mais l’avantage c’est qu’avec le bruit assourdissant de l’eau, on oublie vite qu’il y a des gens autour.
Les chutes Victoria sont faites d’un mur d’eau de 1.7 kilomètres de large . Chaque minute, elles déversent 550 000 mètres cube d’eau dans le fleuve Zambèze (100 mètres plus bas).
Une promenade au-dessus des chutes offre le plus point de vue. Il y a un arc en ciel permanent quand le soleil est au rendez-vous et, comble du rêve africain : on peut y apercevoir des animaux sauvages. Crocodile, phacochère, antilope, lion, hippopotame ou même buffle ou lion. Soyez très prudents.

Un arc en ciel au-dessus des chutes Victoria

Un arc en ciel au-dessus des chutes Victoria

Le parc national de Hwange

Un parc assez peu fréquenté malgré une faune très riche et un accès assez facile. Tant mieux, on peut ainsi profiter tranquillement de ses quelques 14650 kilomètres² ! Côté ouest, des collines vallonées sont le refuge des lions, léopards, hyènes, chacals et autres guépards. Quant au côté Sud est ce sont de vastes plaines verdoyantes. Parfait habitat pour les troupeaux comme les antilopes, les zèbres, les buffles, bien sûr des éléphants et beaucoup de babouins.

En conclusion, je ne m’attendais pas à avoir la chance d’apercevoir une aussi grande diversité d’animaux. Les paysages valent vraiment tous ces kilomètres, je reviendrai obligatoirement dans la région, chargée d’histoire. Un voyage fascinant.
A très vite pour de nouvelles découvertes !

Crédit photos : Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *